À ce qu’il paraît, la Corée a un grand potentiel touristique

Surnommée « pays du matin calme », la Corée est une destination à privilégier lors des voyages en Asie de l’Est. Pour ceux qui décident d’y faire un tour, sachez que cette région est divisée en deux États depuis la fin des années 1940.La Corée du Nord occupe 55 % du territoire au nord et la Corée du Sud s’étend sur le reste.Ces territoires asiatiques ont tous les deux des singularités distinctes, tant au niveau du régime politique mis en place qu’en terme d’atouts touristiques.

La Corée du Nord, bardée de mystères

Le système politique nord-coréen est assez compliqué. C’est pourquoi certains voyageurs considèrent ce pays comme étant le plus fermé au monde. Toutefois, vu le nombre de touristes qui y viennent chaque année, on se demande si ce jugement est vrai ou pas. À ce qu’il paraît, la Corée du Nord dispose de nombreux sites dignes d’intérêt qui permettent de vivre une expérience hors du commun. Pour profiter de leur séjour en Corée, dans cette partie de la péninsule, les vacanciers commencent généralement la visite par la découverte de la capitale, Pyongyang.

Délimitée par les montagnes au nord-est, cette grande ville constitue le cœur politique, économique et culturel de la contrée. Là, les maisons traditionnelles asiatiques se mêlent à des édifices plus massifs hérités de l’architecture communiste. On y trouve aussi plusieurs sites qui marquent l’histoire nord-coréenne.

Il y a ceux qui ont été édifiés en l’honneur du fondateur et premier dirigeant de la Corée du Nord, Kim Il-Sung. Et il ne faut pas non plus ignorer les symboles de la lutte contre l’ennemi japonais, sud-coréen ou américain. Aller à Pyongyang sans voir les statues de bronze de Kim Il-Sung et Kim Jong-il, l’Arc de triomphe, la tour du Juche, la statue de Chollima et le Palais de Kumsusan est impensable, pour ne pas dire impossible. Hormis ces monuments, la ville dispose de musées qui retracent le passé du pays tout entier jusqu’à la révolution de 1948. Parmi les plus célèbres, on peut citer le musée des Beaux-Arts et le musée de l’histoire de la Corée.

Par ailleurs, « la localité calme » (autre appellation de Pyongyang) peut accueillir des visiteurs qui cherchent un moment de détente en pleine nature. Elle propose à ce panel de touriste une randonnée vers les parcs du Mont Teasong ou de Mansudae.

La Corée du Sud, la vie ancestrale cohabite avec le modernisme le plus débridé

La seule caractéristique commune à la Corée du Nord et Corée du Sud est qu’elles appartiennent à une région. Au nord comme au sud, vous partirez à la découverte de sociétés très différentes et pourrez vous immerger dans des cultures d’une grande richesse. Par rapport à la Corée du Nord, la Corée du Sud est plus ouverte aux voyageurs du monde entier. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’y mettre les pieds, programmez, dès maintenant, un mois de mai pour y aller, profiter d’un bel ensoleillement et de paysages superbes. C’est la meilleure période pour visiter cette partie sud de la péninsule de Corée.

corée du sud

La contrée sud-coréenne possède d’innombrables lieux intéressants qui donnent aux visiteurs l’impression d’être dans un monde à part. Un circuit dans le territoire se complète parfois par l’exploration du village folklorique d’Yong In. Tranquille, ce coin est caché au sud de Séoul, loin des bruits et du rythme de la ville. Il est idéal pour se ressourcer et faire de la randonnée. On y trouve de petites maisons et un marché d’autrefois. Comme activité insolite, les aventuriers peuvent s’immerger dans le quotidien des villageois, apprendre ce qu’ils appellent la danse des agriculteurs et goûter aux plats typiques de la région.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)