A ce qu’il parait, les pigeons sont des Hommes…

Lorsque le groupe Facebook Les Pigeons : Mouvement de défense des entrepreneurs français
a vu le jour, nul ne pouvait présager un tel succès. Et pourtant, en quelques jours, des milliers
d’entrepreneurs ont adhéré aux idées, aux revendications, et se sont retrouvés dans ce mouvement
contre l’alignement de l’imposition des revenus du capital sur ceux du travail, comme cela est prévu
dans le cadre de la loi de finances 2013. Ce qui plomberait totalement la croissance des PME.

Les initiateurs du mouvement contre ce projet de loi revendiquent un certain anonymat tel qu’ils
l’expliquent dans leur manifeste : « Nous ne recherchons AUCUNE notoriété individuelle et ceux
qui agissent sur cette page ne le font (…) qu’au service du collectif, relayant l’information et les
initiatives de plus en plus nombreuses de ceux qui se sont sentis pris pour des pigeons ». Cependant,
certains entrepreneurs, déja médiatiques (Olivier Mathiot, co-fondateur de Price Minister ou Jean-
David Chamboredon, à la tête d’Isai Gestion), ont accepté de prendre en main le mouvement afin de
représenter tous les Pigeons.

Auto-entrepreneurs, fondateurs de start-up ou simples sympathisants, tous se sont regroupés
en se rebaptisant « Pigeons » ou « Geonpi » afin de communiquer leur mécontentement face à
l’imposition des plus-values qui pouvait atteindre jusqu’à 60%. « Qui voudrait entreprendre dans ces
conditions ? Qui va investir, prendre des risques, créer des emplois si la réussite est sanctionnée par
une imposition punitive ? », s’agace Olivier Duha, président de CroissancePlus.

Les entrepreneurs Pigeons en colère ne désarment pas et ne sont en aucun cas rassurés par les
dernières questions gouvernementales. Ceux-ci veulent que le gouvernement reconnaisse et
récompense la prise de risque de petites entreprises dont la rentabilité n’est pas certaine au départ.
C’est très loin d’être le cas dans ce qui a dernièrement été voté. L’urgence, pour les Pigeons, est que
le président comprenne qu’il faut instaurer une véritable concertation autour d’hommes de bonne
volonté et d’experts reconnus.

Tant que les attentes des pigeons ne seront pas entendues, respectées et que le Projet de Loi de
Finances 2013 du gouvernement ne sera pas modifié, les milliers d’entrepreneurs continueront à
se mobiliser pour que l’entreprenariat en France puisse continuer à exister. Vous faites partie des
Pigeons ? Vous les soutenez ? La start-up Brands On Air aussi et a décidé d’aider le buzz des #Geonpi
en mettant en vente les t-shirts des Pigeons.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
A ce qu’il parait, les pigeons sont des Hommes…, 5.0 out of 5 based on 1 rating